Fraude de 3,4 millions chez easyhome !

Publié le 17 octobre 2010 par Philippe Rancourt
Catégories: easyhome

Avoir un blogue sur la Bourse n’est pas toujours facile… Il y a des jours où je me dis que je devrais cesser d’émettre des commentaires sur des titres précis et m’en tenir seulement à des généralités. Écrire des choses comme “il faut acheter au son du canon et vendre au son du violon” serait une bonne façon de minimiser mon risque d’avoir l’air fou. M’enfin….

Deux semaines après avoir été l’objet de commentaires positifs sur son redressement financier sur le blogue L’entrepreneur boursier, la société easyhome vient d’annoncer qu’elle est victime d’une fraude de 3.4 millions !!! Suite à cette nouvelle, le titre a perdu près de 20% en Bourse pour clôturer à 9,15$. La fraude a été perpétrée par la gérante de l’un des 54 kiosques easyfinancial de la compagnie avec la complaisance (complicité ?) de son superviseur régional. La fraude consistait à émettre des prêts à des clients fictifs, empocher l’argent puis émettre de nouveaux prêts qui servaient à “rembourser” les anciens prêts frauduleux. Selon la direction d’easyhome, il s’agit d’un incident isolé. Aucun membre de la haute direction n’est impliqué dans la fraude et aucun client de la compagnie n’est affecté par ce crime.

Les seules victimes sont la société easyhome, ses actionnaires et la crédibilité d’un blogueur qui préfère garder l’anonymat.

Que penser de tout cela ? La société a vu sa capitalisation boursière être réduite de 23 millions alors que la perte financière reliée à la fraude n’est que de 3.4 millions. Dans cette optique, la dégringolade boursière semble donc un peu exagérée (surtout si on considère que le titre n’était pas surévalué avant la fraude). Mais avant d’y voir une occasion d’achat, il faut bien entendu croire la direction lorsqu’elle affirme qu’il s’agit d’un incident isolé.

J’ai écouté la conférence téléphonique d’easyhome sur cet incident et je crois que la direction est honnête et intègre. Ils ont admis sans détour les lacunes de leur processus de contrôle, pris le blâme et expliqué les améliorations qu’ils comptent apporter pour éviter qu’une telle fraude se produise à nouveau. Il faut par contre mentionner que ce n’est pas la première fois que la société éprouve des problèmes et que la direction promet de redresser la situation. Il s’agit d’un refrain connu….

Bref, ma vision d’easyhome n’a pas vraiment changé. C’est une société jeune, dynamique, axée sur la croissance et avec une forte culture entrepreneuriale. Malheureusement, elle manque encore de rigueur au niveau de ses processus de contrôle financiers et opérationnels. Je crois que la société fait des efforts sincères pour atteindre une plus grande “maturité” dans sa gestion. Souhaitons-lui d’atteindre cette maturité, car c’est seulement à ce moment que l’on pourra parler de “redressement réussi”.

Articles sur le même sujet:

  1. Fraudes et bulles : même phénomène ?
  2. Visite guidée
  3. Redressement et redressement extrême

8 commentaires sur “Fraude de 3,4 millions chez easyhome !”

  1. Pierre-Olivier a dit...

    Franchement je trouve que tu te juges sévèrement sur ce titre… Détecter des cas possibles de fraude quand on est actionnaire tire pas mal dans l’impossible et sur toute une carrière d’investissement en bourse, je crois bien que c’est le genre de chose qui nous arriveras tous. Voilà pourquoi malgré les vertus de la concentration de portefeuille il est toujours sage de se diversifier suffisamment…

    Salutations,
    Pierre-Olivier

  2. Philippe Rancourt a dit...

    Salut Pierre-Olivier,

    Tu as raison. C’était impossible de détecter ce genre de fraude pour un actionnaire. Par contre, c’était possible de déceler un certain “laxisme” dans la gestion de la société qui pouvait mener à ce genre de problèmes.

    C’est en raison de ce genre de situation que j’affirmais il y a quelques mois qu’il y aura toujours un côté spéculatif à acheter des actions… d’où l’importance de la diversification comme tu le mentionne (avoir au moins 10 titres selon moi).

    Du reste, la perte financière n’est pas dramatique pour la société (ça représente environ un trimestre de profits). Le dommage est surtout au niveau de la crédibilité de la société et de la direction…

  3. Pierre-Olivier a dit...

    Alors dans ce cas, comme tu le dis, le défi est d’évaluer le niveau d’honnêteté et d’engagement de la direction à régler de façon permanente ces problèmes de sécurité. Si vraiment l’entreprise t’inspire confiance à ce niveau, c’est simplement un bonne opportunité d’ajouter à te position… Entk, plus facile à dire qu’à faire ;-)

  4. Etienne a dit...

    Cette situation peut s’avérer être une bonne aubaine si les fondamentaux de l’entreprise sont particulièrement solides.
    C’est un “catalyseur indépendant du marché” comme l’utilise Seth Klarman (développé dans “Investir dans la valeur”), non?

  5. Philippe Rancourt a dit...

    @Pierre-Olivier et Etienne : oui, je crois qu’il y a une aubaine intéressante dans le cours actuel mais je ne recommande pas aux gens qui connaissent peu cette compagnie de se précipiter pour en acheter….

  6. Dominique Lamy a dit...

    Bonsoir Philippe!

    Je suis tombé en bas de ma chaise lorsque j’ai pris connaissance de la dite nouvelle. Bien évidemment, il est impossible pour le petit actionnaire de prévoir ou d’anticiper une telle chose. Je pense néanmoins que cette fraude ajoute un risque certain au fait de détenir un tel titre. Du moins, les investisseurs semblent anticiper autres choses, ayant largué le titre de façon exagérée. Comme tu le mentionnais, je pense que la crédibilité de la société vient d’en prendre un coup. J’ose espérer que des contrôles suffisants seront non seulement mis en place, mais qu’ils évolueront avec le temps.

    Bon texte, c’est toujours un plaisir de te lire.

    Dominique

  7. Philippe Rancourt a dit...

    Salut Dominique,

    Dans le climat actuel, je crois qu’entendre le mot “fraude” associé à un de nos titres est assez paniquant… Les gens appuient donc sur le bouton “vente” sans trop se poser de questions. Je ne crois pas que les vendeurs aient des connaissances sur des choses à venir… La direction a procédé à une révision préliminaire des chiffres de tout les autres kiosques easyfinancial avant de rendre la nouvelle publique et ils n’ont rien trouvé d’anormal.

  8. Denis a dit...

    Bonjour Philippe

    Tu es trop sévère avec toi, il est impossible de prévoir ce type d’événement. Les blogs boursiers sont pour moi l’équivalent de conversations entre amis, les opinions émises ne sont que des opinions d’investisseurs individuels et chacun doit assumer ses responsabilités par la suite.

    J’ai visité le site de Easyhome et j’ai été surpris du prix élevé de la location sur une base annuelle: ex. un ordinateur qui revient à plus de $1,200 après 52 semaines, alors qu’on en trouve à $750 chez Costco. Je n’ai pas vu qu’il y avait possibilité d’acheter le bien en cours de route. Si ce n’est que pour de la location avec aucune possibilité d’achat, ça me semble abusif, d’autant plus qu’on cible une clientèle aux revenus limités et qui, souvent, sont les premiers à tomber dans des arnaques de consommation. Peut-être existe-t-il un lien entre ce côté douteux du service offert et la fraude découverte. Une entreprise peut-elle offrir un service moralement douteux et être honnête dans ses pratiques comptables à la longue?

    Remarque que je n’ai pas de leçon à donner: j’ai des actions dans des compagnies chinoises, dans un pays dirigé par une dictature qui laisse des travailleurs se faire exploiter honteusement avec des salaires de crèves-faim et des conditions de travail pénibles pendant que d’autres sont en train d’amasser des fortunes énormes.

    Denis

Commentaire: