Fortress Paper investit au Québec

Publié le 27 mars 2010 par Philippe Rancourt
Catégories: Fortress Paper

La société Fortress Paper a annoncé le 18 mars dernier qu’elle allait effectuer un investissement majeur au Québec. Et quel investissement ! Fortress achète pour 3 millions un moulin à papier situé dans la ville de Thurso (près de Gatineau) de la société Papier Fraser (une compagnie en faillite qui tente de se restructurer). Elle compte ensuite le reconvertir au coût de 153 millions en une usine produisant la matière de base (pâte cellulosique) servant à la fabrication de la rayonne (un tissu aussi appelé viscose ou soie artificielle). De ce montant, 91 millions seront alloués à la reconversion du moulin (fin des travaux: mi-2011) et 62 millions serviront à construire une centrale électrique basée sur la cogénération (fin des travaux: début 2013).

Quelle est la logique financière derrière cet investissement ? Tout d’abord, la demande mondiale pour la rayonne est en forte croissance depuis quelques années (7% de croissance annuelle dans les 5 dernières années). Cette demande est générée par le déclin de la production mondiale de coton combiné à l’expansion de la classe moyenne en Chine et en Inde. Le résultat net est que la demande excède l’offre et que la pâte cellulosique se vend actuellement 1500$ la tonne, un prix nettement supérieur au 700$/tonne de la pâte kraft qui était produite au moulin de Thurso avant sa fermeture en mars 2009.

Quel est l’impact financier potentiel pour Fortress ? Il pourrait être tout simplement énorme! En assumant un prix conservateur de 900$/tonne, la société prévoit dégager un bénéfice d’opération (BAIIA) de 60 millions par année (5$ par action) seulement avec cette nouvelle usine. Si on utilise le prix actuel de 1500$/tonne, le BAIIA explose à 186 millions ou 17$ par action. Côté financement, Fortress a obtenu un prêt de 103 millions du gouvernement québécois à un taux d’intérêt très avantageux (5% pour les 5 prochaines années). Le reste du financement provient des liquidités de Fortress (15 millions), de l’émission de débentures convertibles (15 millions) et de crédits d’impôt reliés aux énergies vertes (25 millions).

La valeur de l’action de Fortress Paper pourrait donc décupler dans les prochaines années si les profits de cette nouvelle usine se matérialisent. De l’avis du président de Fortress, Chad Wasilenkoff, il s’agit de son meilleur “deal” à vie. C’est loin d’être une affirmation anodine lorsqu’on connait les succès spectaculaires que le type a connus dans le passé avec certaines transactions (à lire ici). Pour ma part, je trouve le plan d’affaire logique et j’aime le fait que même un prix conservateur pour la pâte cellulosique apporterait des bénéfices importants à la compagnie. On est loin d’un scénario à la Timminco où les profits dépendent d’un prix de la ressource incroyablement élevé.

En terminant, j’invite tous ceux qui veulent mieux comprendre cette transaction à consulter le document ci-dessous (la page 19 décrivant les projections financières est particulièrement intéressante!) :

Présentation du projet Thurso


Articles sur le même sujet:

  1. Plan de match pour Fortress Paper
  2. Scoops estivaux
  3. Pour bien comprendre Fortress Paper

10 commentaires sur “Fortress Paper investit au Québec”

  1. investisseur a dit...

    Je trouve le plan d’affaires excellent. Si tout va bien, la taille de Fortress va doubler dans peu de temps. Pour acquérir et transformer l’usine, il s’est endetté pas mal, mais en connaissant la détermination de M.Wasilenkoff, il ne faut pas trop s’inquiéter. Je suis intéressé à acheter des obligations convertibles, il reste à voir quelle banque les emmétra.

  2. Philippe Rancourt a dit...

    Fortress a seulement mentionné qu’il s’agissait d’une “institution financière québécoise”. La Banque Nationale serait un candidat logique. J’ai l’impression que ce ne sera pas facile de mettre la main sur ces débentures pour un petit investisseur… Ceux qui vont les posséder vont faire un excellent placement avec un taux d’intérêt de 7% et une possibilté de conversion à 20$.

    Côté endettement, il faut aussi mentionner que seul le moulin de Thurso est donné en garantie au gouvernement. Les autres actifs de Fortress (Landqart et Dresden) sont exclu de tout ça.

  3. Dominic Nadeau a dit...

    J’adore Fortress. Je l’ai découvert il y a quelques mois de ca. C’est une superbe compagnie qui avait pratiquement aucun risque. Avec ce nouvel endettement, je crois que Fortress est plus risqué mais a plus de possibilités. J’ai donc réduit la proportion de mon portefeuille dans cette compagnie puisqu’elle y prenait une grande place après son appréciation de 86%! J’ai donc réduit de 25% à 10% du portefeuille.

  4. Trevor J. Murphy a dit...

    Si vous aimeriez de faire plus de lecture sur Fortress Paper, je vous suggère ce lien : http://www.globalpapersecurity.com

  5. Philippe Rancourt a dit...

    Finalement, l’institution financière québécoise qui achète les débentures est le Fonds de Solidarité de la FTQ. Il n’y aura donc pas de débentures disponible pour le public.

  6. investisseur a dit...

    Il est fort probable que je me trompe, mais je ne vois pas de bon œil que la FTQ se mêle. Peut-être qu’il n’avait pas le choix à cause de la subvention du gouvernement.

  7. Philippe Rancourt a dit...

    En espérant qu’ils s’en tiennent aux débentures et qu’ils ne prennent pas le contrôle du chantier…

  8. Comment une erreur de débutant m’a fait gagner 60% en 3 mois! | Investisseurdebutant.com a dit...

    [...] suite apprécié, qui est d’ailleurs dans ma blogliste. Je fais le tour, et là, je tombe sur cet article, il y en a plusieurs sur le sujet. L’auteur du blog y parle de la société Fortress Paper. [...]

  9. jason a dit...

    salut la gang, moi je travaille a thurso depuid 10 ans, il est temps d’acheter des action fortress. il y aura de largent a faire. l’action montera a 75$ en 2012.
    il est important de bien jouer par exemple :) nous somme sur le point de faire fonctionner le cot. des lessiveurs pour faire la rayonne. beaucoup de probleme de controle de valve auto, et les coup de belier. plusieur extra a payer $$$
    l’action a chuté par que ca roule pas encore pi ca presse… alors c le temps dacheter vos actions. utiliser un celi pour etre a l’affut de limpot

    a bientot :)

  10. Philippe Rancourt a dit...

    Merci Jason pour cette mise-à-jour de la situation à Thurso. N’hésite pas à m’écrire pour tout autre info : philippe.rancourt@entrepreneurboursier.com

Commentaire: