Et si on oubliait la prochaine année…

Publié le 26 octobre 2008 par Philippe Rancourt
Catégories: Restaurants, Réflexions

Dieu qu’il s’en perd du temps à essayer de prédire les catastrophes économiques qui vont nous tomber sur la tête au cours de la prochaine année ! Avons-nous atteint le plancher ? Va-t-on connaître la pire récession depuis les années 30 ? Le Dow Jones s’en va-t-il à 5000 ?

J’en ai absolument aucune idée !

Et je doute fortement que quiconque soit capable de prédire quoi que ce soit dans un environnement économique où la peur, la confusion et l’incertitude n’ont jamais été aussi élevées. Un monde où l’implosion en série des hedge funds côtoie la nationalisation partielle du système bancaire par les gouvernements occidentaux ! Qu’on tente de faire des prédictions dans un tel environnement me dépasse complètement…

Je vous propose donc une idée simple : ne pas tenir compte de ce qui va se passer dans la prochaine année en prenant vos décisions d’investissement ! Il ne s’agit pas ici de nier la réalité; l’économie connaît de graves difficultés et une récession semble inévitable. Il s’agit plutôt de revenir à la base de l’investissement et d’acheter des titres de grande qualité avec un horizon de 3 à 5 ans. Bref, il faut déjà penser à se positionner pour l’après-crise plutôt que de se laisser paralyser par cette dernière.

Par exemple, si on croit que Chipotle Mexican Grill (NYSECMG) et Buffalo Wild Wings (NYSEBWLD) sont les deux chaînes de restaurants américains avec les plus belles perspectives de croissance au cours des cinq prochaines années, ne devrait-on pas commencer à les accumuler progressivement ? Bien entendu, les résultats des prochains trimestres ne seront peut-être pas très spectaculaires et ces titres pourraient baisser davantage à court terme mais qu’est-ce que 12 ou 18 mois dans la carrière d’un investisseur.

Après tout, je crois que les seuls avantages qu’on puisse avoir comme investisseur sur l’ensemble du marché sont de très bien connaître nos titres et d’avoir un horizon de placement supérieur à 12 mois. Si notre analyse des titres est juste, les rendements sur 5 ans devraient être intéressants. Par contre, pour ce qui est des prochaines semaines…

Articles sur le même sujet:

  1. Croire en la valeur de ses entreprises
  2. Prendre un raccourci
  3. Enfin une phrase intelligente !

Commentaire: